Maladie valvulaire dégénérative mitrale

Bandeau Languedocia

Languedocia

 

La maladie valvulaire dégénérative mitrale est la cardiopathie la plus fréquente chez les chiens de moins de 20 kg.

 

Qu’est-ce que la maladie valvulaire dégénérative mitrale ?

Il s’agit d’une maladie à l’origine d’un remodelage progressif de la valve mitrale. Dans près de 30 % des cas la valve tricuspide peut également être remodelée. Ce remodelage mène à un défaut de fermeture de la valve mitrale. Ce défaut, lorsqu’il est important, peut mener un remodelage cardiaque, premièrement une dilatation atriale gauche, puis ventriculaire gauche et enfin une dilatation cardiaque globale.

 

Une origine génétique ?

Des études chez les Cavalier King Charles et Teckels ont démontré l’implication de facteurs génétiques dans l’étiologie de la maladie valvulaire dégénérative mitrale. Cependant l’étiologie exacte de la maladie valvulaire dégénérative n’est pas encore élucidée. Bien qu’une origine génétique soit fortement suspectée, cette maladie se développe avec l’âge de l’animal. Il se peut donc que l’auscultation cardiaque de votre chien soit normale à l’âge de 3 ans, et qu’une anomalie soit par exemple détectée à l’âge de 5 ans.

 

Quels sont les signes cliniques ?

Lors d’anomalie à l’auscultation cardiaque il est nécessaire d’effectuer une échocardiographie afin de diagnostiquer une éventuelle maladie valvulaire dégénérative mitrale. Dans un premier temps, les chiens sont le plus souvent asymptomatiques. Lorsque la maladie évolue, les chiens peuvent présenter une détresse respiratoire secondaire à un œdème pulmonaire d’origine cardiogénique. Il est important d’effectuer un examen échocardiographique lorsqu’une anomalie auscultatoire est détectée par votre vétérinaire traitant. En effet, en fonction des résultats de l’examen échocardiographique, un traitement peut être initier permettant de prolonger le stade asymptomatique.

 

Recommandations :

  • Alimentation : privilégier une alimentation pauvre en sel, limiter tout excès pondéral ;
  • Traitements : si un traitement diurétique est prescrit, l’administrer à intervalles réguliers ;
  • Ce qu’il faut surveiller :
    • La fréquence respiratoire : si la fréquence respiratoire excède 40 mouvements/minute au repos, contacter d’urgence un vétérinaire.

 

Pronostic :

Le temps de survie varie fortement selon les individus. Ces derniers peuvent rester longtemps asymptomatiques. Cependant, lorsque l’animal développe des signes cliniques d’insuffisance cardiaque congestive gauche (œdème pulmonaire), le temps de survie médian est d’environ 1 an.

 

Références :

  • Stephen J. Ettinger, Edward C. Feldman. Textbook Of Veterinary Internal Medicine.
  • Keene BW, et al. ACVIM consensus guidelines for the diagnosis and treatment of myxomatous mitral valve disease in dogs. J Vet Intern Med. 2019.
  • Häggström J, et al. Effect of pimobendan or benazepril hydrochloride on survival times in dogs with congestive heart failure caused by naturally occurring myxomatous mitral valve disease: the QUEST study. J Vet Intern Med. 2008
  • Beaumier A, et al. Clinical findings and survival time in dogs with advanced heart failure. J Vet Intern Med. 2018

 

 

INFO COVID-19

Mesures de précautions du CHV Languedocia à l’attention de nos clients à partir du 11 mai 2020

En raison du contexte sanitaire actuel lié à l’épidémie de coronavirus, et après le déconfinement du 11 mai 2020, certaines mesures et dispositions quant au fonctionnement de notre CHV restent d’actualité. Les mesures barrières sont toujours en vigueur afin de limiter la propagation du virus et de limiter une résurgence épidémique.
Notre CHV reste ouvert 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7. Notre mission en tant que CHV de continuité de soins est inchangée. Toutefois, nous demandons à nos clients de prendre RDV (par téléphone ou par internet sur notre site web www.veterinaire-languedocia.com) ou de prévenir de leur arrivée par téléphone en cas d’urgences.

Merci de consulter les mesures prises par le CHU.