Arthrodèse

Bandeau Languedocia

 

Arthrodèse

 

Qu’est-ce qu’une arthrodèse et quand est-elle réalisée ?

 

Une arthrodèse est réalisée lorsque des lésions importantes rendent la mobilisation de cette articulation douloureuse ou
impossible. Les indications sont :
• Les lésions ligamentaires (instabilité d’une articulation),
• Certaines fractures articulaires complexes,
• Les arthropathie dégénérative sévère (arthrose sévère) ne répondant plus au traitement médical,
• Certaines lésions tendineuses (tendon d’Achille lors d’échec thérapeutiques),
• Des altérations de la mobilité articulaire suite à des lésions nerveuses.

 

Arthrodèse partielle du tarse à l’aide de broches en croix (à droite) sur une instabilité tarso-métatarsienne (à gauche) et Panarthrodèse (arthrodèse totale) du carpe

 

Quelles articulations sont concernées ?

Le carpe : Le carpe (poignet) est l’articulation ayant le plus fréquemment une indication d’arthrodèse. Les résultats fonctionnels sont bons, avec peu de gênes du chien ou du chat même dans les cas d’arthrodèse totale de l’articulation. Il y a peu de complications, et la cicatrisation est assez rapide. Le poignet ne se plie plus, il reste en extension, mais seule une légère anomalie dans la posture ou la démarche sont notées.

Le tarse : L’arthrodèse totale du tarse présente de légèrement moins bons résultats car la cicatrisation est difficile et nécessite plus de temps. Le résultat fonctionnel est satisfaisant mais une modification marquée de la posture et de la démarche peuvent être observées. Parfois les implants lâchent ou se rompent. Dans le cas des arthrodèses partielles du tarse (partie basse de la cheville, la principale articulation restant mobile), les résultats fonctionnels sont excellents avec une absence d’anomalie notable de posture ou déplacement dans la plupart des cas. Cette technique n’est réalisable que lorsque l’affection ne concerne que les articulations intertarsiennes ou tarsométatarsiennes.

Le grasset : Le genou est une arthrodèse qui ne donne pas de bons résultats et la boiterie engendrée est importante. Parfois, une amputation est préférée car mieux tolérée.

L’épaule : Malgré les difficultés importantes de cicatrisation, les résultats fonctionnels de cette arthrodèse sont moyens. Cependant la boiterie engendrée par l’immobilisation entre l’omoplate et l’humérus reste acceptable.

Le coude : Les arthrodèses du coude ne donnent pas de très bons résultats. D’autres techniques comme les prothèses partielles ou totales (au Royaume-Uni et USA) se développent pour proposer d’autres options.

En quoi consiste l’intervention d’une arthrodèse ?

Sous anesthésie générale, le membre de l’articulation atteinte est préparé de manière aseptique (tonte large et désinfection). De l’os spongieux (os « jeune » proche la moelle osseuse) est prélevé sur un autre os. Puis les surfaces de l’articulation sont fraisées afin de retirer le cartilage. La greffe d’os spongieux est ensuite placée au sein de l’articulation. Cette dernière est enfin placée
dans une position physiologique puis fixée. Cette fixation peut se faire à l’aide d’une plaque et de vis, de broches, de vis, de cerclages, ou même de fixateurs externes (cf images).

Arthrodèse partielle (à gauche) et panarthrodèse (à droite) du carpe (plaque vissée). Veterinary Surgery : Small Animals. Tobias & Jonhson

De gauche à droite : Arthrodèse de l’épaule (plaque vissée), panarthodèse du tarse (plaque vissée), arthrodèse du tarse (fixateurs externes). Veterinary Surgery : Small Animals. Tobias & Jonhson

Quelles sont les complications qui peuvent être rencontrées après une arthrodèse ?

Malgré les techniques d’asepsie strictes (tonte du membre, désinfection, asepsie chirurgicale, matériel stérile, …) le risque d’infection est élevé. Par conséquent, le patient doit être exempt de toute infection et un bilan complet est souvent réalisé auparavant. Les séromes (accumulations de liquide inflammatoire) sont également relativement fréquents à cause de l’inflammation
provoquée par l’intervention. Cette complication se résout généralement spontanément en quelques jours. Comme des résines ou des attelles sont parfois nécessaires pour immobiliser les articulations, des plaies liées aux bandages et des escarres peuvent également être observées. Une attention particulière et un changement régulier doivent par conséquent être réalisés. Parfois l’arthrodèse ne se cicatrise pas complètement, ou bien sa cicatrisation est retardée et il peut être nécessaire de réaliser un nouvel apport de greffe d’os spongieux. En général, on estime que le temps de cicatrisation osseuse et de 2 à 3 mois. Enfin, les implants peuvent se rompre ou se détacher des os. On parle de débricolage des implants. Cela nécessite parfois une nouvelle intervention.

Arthrodèse partielle du tarse (à droite) sur une instabilité tarso-métatarsienne plantaire (à gauche)

 

Quelles sont les recommandations et soins post-opératoires ?

En post-opératoire, une immobilisation stricte est recommandée : Les sauts, les courses, les jeux et les escaliers sont interdits. Les chiens doivent être
placés dans un espace restreint et les sorties se limitent à de brèves sorties en laisse courte uniquement pour les besoins hygiéniques. Les chats doivent
être également maintenus dans un espace restreint : parc à chiot, parc à bébé retourné, grande cage … Ce repos strict dure généralement 2 à 3 mois.

Un bandage avec ou sans attelle ou résine permet une immobilisation de l’articulation pendant plusieurs semaines après l’intervention. Des changements réguliers sont à réaliser afin de contrôler l’absence d’escarres. Les points sont retirés 12 à 15 jours après l’intervention.

Des radiographies de contrôle à 1 et 2 mois (voire 3 mois) post-opératoires permettent de contrôler l’avancée de la cicatrisation et l’absence de signes d’infection ou de débricolage. Certaines plaques ou broches peuvent être retirées après 6 mois.

INFO COVID-19

Mesures de précautions du CHV Languedocia à l’attention de nos clients à partir du 11 mai 2020

En raison du contexte sanitaire actuel lié à l’épidémie de coronavirus, et après le déconfinement du 11 mai 2020, certaines mesures et dispositions quant au fonctionnement de notre CHV restent d’actualité. Les mesures barrières sont toujours en vigueur afin de limiter la propagation du virus et de limiter une résurgence épidémique.
Notre CHV reste ouvert 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7. Notre mission en tant que CHV de continuité de soins est inchangée. Toutefois, nous demandons à nos clients de prendre RDV (par téléphone ou par internet sur notre site web www.veterinaire-languedocia.com) ou de prévenir de leur arrivée par téléphone en cas d’urgences.

Merci de consulter les mesures prises par le CHU.